Bandeau article Agori Expert Comptable Grenoble

La protection des jeunes parents contre le licenciement est renforcée

La période pendant laquelle les salariés venant d’avoir un enfant sont protégés contre le licenciement est allongée par la loi Travail.

 Article 10, loi n° 2016-1088 du 8 août 2016, JO du 9  

Jusqu’à présent, la salariée de retour d’un congé de maternité ne pouvait, sauf exceptions (faute grave notamment), être licenciée pendant 4 semaines. Or, depuis le 10 août, en application de la loi Travail, ce délai de protection est passé de 4 à 10 semaines.
De plus, reprenant la jurisprudence de la Cour de cassation, le Code du travail précise maintenant que si la salariée prend des congés payés immédiatement après son congé de maternité, ce délai de 10 semaines doit être décompté non pas à partir de l’expiration du congé de maternité mais à partir de son retour au travail après ses vacances.

Attention :
un licenciement, quel qu’en soit le motif, ne peut en aucun cas prendre effet ou être notifié pendant les congés payés qui suivent immédiatement l’expiration du congé de maternité.

De même, désormais, sauf faute grave de l’intéressé ou impossibilité de maintenir son contrat de travail pour un motif étranger à l’arrivée de l’enfant, un salarié ne peut être licencié pendant les 10 semaines suivant la naissance de son enfant. Une protection qui était jusqu’alors, elle aussi, limitée à 4 semaines.

© Copyright Les Echos Publishing – 2016